Les femmes dans la finance

femme finance

Jusque dans les années 80, les femmes travaillant dans le secteur financier étaient cantonnées aux postes de secrétaires ou d’assistantes. Malgré un progrès évident, le monde de la finance est toujours à des hommes en costume cravate. De nombreuses femmes prennent progressivement leur place dans ce secteur.

Les femmes dans la finance : cadres ou employées ?

Les femmes doivent affronter beaucoup d’obstacles pour accéder à des fonctions importantes et obtenir une success story à la Christine Lagarde. C’est ce que montre le rapport “Woman in Financial Services” publié par le cabinet Oliver Wyman. À l’échelle mondiale, seulement 6 % des postes de P.-D.G. sont occupés par des femmes. Les chiffres sont même en régression par rapport aux années précédentes. Dans les comités exécutifs et les conseils d’administration, une certaine progression est plutôt observée.

Ainsi, à l’échelle mondiale, 20 % de femmes sont intégrées dans les centres décisionnaires des sociétés de services financiers (banque, assurance, gestion, bourse). D’après le même rapport, les comités des sociétés bancaires seraient les moins féminisés. Il est constaté que les femmes ont pu se faire une place dans le secteur financier. Par contre, elles sont encore loin d’être au sommet des chaînes de décision. Pourtant, elles ne manquent pas d’atouts. Selon Forbes, une équipe exclusivement masculine prend de bonnes décisions dans 58 % des cas qui lui sont présentés. Avec plus de femmes, la proportion de succès grimpe jusqu’à 73 %.

Le secteur financier et la clientèle féminine

Malheureusement, les femmes liées au secteur des finances font face à des difficultés en tant qu’employées mais aussi comme clientes. L’approche des sociétés de services financiers envers la gent féminine est parfois inadaptée. Ces établissements n’offrent pas les mêmes conditions ni les mêmes possibilités aux hommes qu’aux femmes.

Elles font ainsi une erreur de stratégie grossière coûtant plusieurs millions d’euros. En effet, les femmes deviennent de plus en plus influentes. Selon le rapport du cabinet Oliver Wyman, les assureurs peuvent gagner 500 milliards de dollars de primes. Ils doivent juste vendre aux femmes des assurances vie aux mêmes modalités que les hommes. Quant aux banques, elles pourraient faire 65 milliards de dollars supplémentaires de revenus d’intérêt et de commission sur prêts.

Quels sont les défis ?

L’univers de la finance est très patriarcal, élitiste et concurrentiel. Les femmes doivent donc faire plus d’efforts pour démontrer leurs capacités et optimiser leurs performances. Dans ce secteur machiste, elles doivent plus s’acharner pour se faire entendre et se faire remarquer. Certaines sont également tenues de conjuguer leurs ambitions professionnelles avec la vie familiale. Cette situation est extrêmement stressante et peut même entraver leur parcours professionnel.

Par ailleurs, malgré une certaine amélioration, le faible taux de femmes dans les cursus scientifiques est déjà un frein. Au moment de choisir leur carrière professionnelle, elles se posent elles-mêmes une certaine autocensure et des barrières psychologiques. Ces obstacles proviennent souvent des remarques de l’entourage durant le parcours académique.

Le harcèlement sexuel ou moral est présent dans tous les secteurs d’activité. Il est aussi un grand obstacle auquel font face les femmes de la finance. La campagne #metoo a permis de mettre en avant des centaines de femmes qui ont été soumises à un chantage sexuel. Elles ont subi ce harcèlement dans le but d’une promotion ou du maintien à un poste. Ce sont des situations qui ont sûrement empêché ces femmes de progresser dans leur parcours professionnel et d’avoir une carrière épanouissante.

Quelques solutions à envisager

Certaines entreprises du secteur financier ont déjà mis en place des mesures plus ou moins efficaces. L’objectif est de faire face à ce besoin de parité aussi bénéfique pour l’économie que pour la société. Des quotas ont ainsi été établis pour une meilleure culture inclusive. Selon les structures, ces conditions sont aussi appliquées aux comités de direction. Cependant, pour aller plus loin, il faut traiter avec plus d’attention le sujet du sexisme et du harcèlement sur le lieu de travail.

Il est aussi urgent d’accorder plus de visibilité aux femmes qui ont réussi dans le secteur de la finance. Malgré les plafonds de verre, elles sont de plus en plus nombreuses. Ces dernières sont capables d’inspirer d’autres à conquérir le monde de la finance. Même si cela n’est pas encore évident, le monde de la finance se féminise progressivement. Comme clientes ou employées, elles sont présentes dans les sociétés de services financiers, mais peinent encore à accéder à des conditions équitables.

  • ( None )

no more post

no more post


No Post Exists.


Sorry, but the post you are trying to see hasn't been found.

It seems that such a post doesn't exist, or has been removed.

LEAVE A COMMENT

*

  1. There is no comment.

No pingback ( trackback ) is found.

This Post's Trackback URL

https://www.cidff-vaucluse.org/2021/05/19/les-femmes-dans-la-finance/trackback/